• A Ezra... Le temps passe et je t'aime

    Ezra...

     

    Je m'étais promis que je prendrais autant de photos de toi bébé que de William. Mes sœurs m'avaient demandé de faire un effort ; elles le savaient, elles, ce que c'était d'avoir un album souvenir à moitié vide. J'étais sûre que je n'oublierais pas d'immortaliser toutes tes petites mimiques. Et nous voilà, tu as bientôt 9 mois... Et je n'ai pas tenu la promesse que je m'étais faite. Quand tu grandiras, est-ce que tu penseras que je ne t'aimais pas autant que ton frère ?

    Ezra, tu es si calme, si sage, si agréable ; parfois, on pourrait presque oublier que tu es là. Tu attends, en silence, qu'on ait le temps de s'occuper de toi. Comme je culpabilise de ne pas être disponible pour toi autant que je l'ai été pour William...

    Ce soir, tu portes un pyjama trop long. J'ai voulu prendre une taille un peu plus grande, cette fois. Tu sais pourquoi. Tu m'as entendu parler de l'armoire dans laquelle reposent tous les petits vêtements que tu n'as jamais mis. J'ai bien fait de t'acheter un pyjama trop grand ; demain, déjà, il sera trop petit. Tu grandis vite, beaucoup trop vite.

    Ezra, quand tu as du mal à t'endormir le soir... Je te prends dans mes bras. Je te berce. Je te chante des berceuses. Je te câline. Il n'y a que toi et moi. Je profite de chaque seconde. Il m'arrive de pleurer, quand je pense à tout ça...

    Quand je plonge mon nez dans les pliures de ton cou... Je sens ton odeur, l'odeur que tu avais quand tu es né. L'odeur qui me rappelle que tu es encore un bébé ; mon tout petit bébé. Ça sent bon, comme un parfum unique, indescriptible. 

    Quand je te berce... Je me sens tellement privilégiée. Que tu sois là, petit bonhomme, dans mes bras. Je retiens mes larmes. Je voudrais te serrer fort, fort, fort, pour que ce moment ne s'arrête jamais.

    Quand je murmure dans ton oreille... Je pense toutes mes paroles. Tous les petits secrets, les petites prières, les petits mots doux. Est-ce que tu comprends ce que je te dis ? Est-ce que tu sais que je t'aime ?

    Quand je glisse mes doigts dans tes cheveux, que je dépose un bisou dans le creux de ta joue, que je te souris, que nos regards se croisent, que je caresse ta main... Je pense à tous ces moments passés qui ne reviendront pas. Je pense à qui tu es. Je pense à toi.

    Ezra, quand je te regarde... Je vois le petit garçon fragile et discret que tu es, mais aussi l'homme confiant que tu vas devenir. Et quand je te regarde, je ressens à la fois une fierté immense de savoir que tu es mon fils, et le déchirement de savoir qu'un jour, tu construiras ta vie loin de moi.

    Peut-être qu'un jour tu liras ce texte, et tu sauras que je t'aime, autant qu'une mère peut aimer son enfant.

     

    A Ezra... Le temps passe et je t'aime

    « L'histoire du soir (confidence)Balade en amoureux (by Mat) »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Christine
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 03:40
    Quelle belle lettre d'amour!
    2
    maya
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 04:57

    très émouvant, et il est trop mignon !

    3
    Aurélie
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 09:54

    Magnifique lettre pour ton fils!!!

     

    4
    Nounoutt
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 10:21
    Magnifique !!!!
    5
    solene
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 10:30

    Adorable, vraiment. Et qu'elle jolie photo de vous deux.


     

    6
    pampam
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 10:49
    Juste magnifique ♡♡♡
    7
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 10:57
    petite yaye
    Vous êtes aussi beaux en vrai qu'en dessin ! Profitez autant que possible du temps qui file !
    8
    Paulynsta
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 12:29
    Paulynsta
    Ton texte est magnifique et il me parle en tout point (le manque de photos, la patience du deuxième, le temps qui nous échappe, les habits, son odeur de bébé unique, nos petits moments le soir quand le grand est couché. ..) c'est subliment écrit!
    9
    Elsa
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 12:32

    Magnifique lettre d'amour!

    10
    cecilia
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 14:19

    et voila je pleure, du coup comme j'attends le 2ième, je me dis qu'il ne faudra pas que je le mettre de coté pour m'occuper du grand (qui aura tout juste deux ans, donc pas très grand)

    Très beau texte.

    On fait ce qu'on peut, je suis sure que si il est calme, et adorable comme vous dites c'est qu'il est apaisé et qu'il sent bien à quel point vous l'aimez.

    11
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 14:56
    C'est magnifique,il faudra que tu fasses lire à ton fils cette jolie déclaration
    12
    dinamena
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 18:29
    J'adore ce blog, et ce texte me parle beaucoup. Je n'ai qu'un bébé, il a 8 mois et demi donc les petits dessins avec ezra nous correspondent bien. Et je vois le temps qui passe, les premiers mois étaient assez difficiles niveau sommeil et pourtant j'en suis nostalgique, ces moments de tétées qui ne reviendront plus ... et plus tard je serai nostalgique des moments présents ... on a beau en profiter le plus possible, ce n'est pas assez.
    13
    Nolven
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 22:02

    c'est magnifique... je ne saurais pas dire tout ce que j'ai ressenti en lisant cette lettre très émouvante je ressens plein de chose commune pour mon petit Ethan qui a à peu près le même âge qu'Ezra. J'ai fini en pleurant, mon mari c'est gentiment moqué en me disant que j'étais trop sensible... 

    14
    domi
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 23:09

    Comme ce post est émouvant,Héloïse,m'a mis la boule dans la gorge ......Oui,on accorde toujours plus d'intérêt au premier né ,c'est lui qui a le privilège de tout nous faire découvrir ,on le contemple ,on le flashe tout le temps ,on s'extasie ...et le deuxième passe un peu inaperçu,pousse ,grandit ..mais c'est moins l'extase ....Attention qu'Ezra ne reste pas dans l'ombre de son frère ...dur d'être derrière William ...Plein de mamans ont fait cette constatation ,il y a moins d'émerveillement,de fascination qu'au premier .et plus de travail,donc moins de temps à distribuer ..et comme c'est dommage ! Je suis contente de voir Ezra ,je ne l'avais vu qu'à sa naissance et quelques semaines ,il est superbe ,déjà si grand !!!!!!!! Merci pour ce joli partage ! Biz de domi émue♥

    15
    domi
    Dimanche 14 Septembre 2014 à 23:11

    PS : Ezra ressemble à son papa ,je trouve !

    2ème PS: j'adore ta nouvelle bannière,bravo !

    16
    Cécile
    Lundi 15 Septembre 2014 à 09:56

    Qu'il est beau !!

    17
    Lundi 15 Septembre 2014 à 12:25
    Marie

    Je n'ai qu'un bébé qui a l'âge d'Ezra... je ressens souvent tout ce que tu décris magnifiquement... et la peur qu'un jour lorsque j'en aurai un deuxième ne pas pouvoir lui prêter toute l'attention qu'il mérite...


    ps : j'ai pleuré dès les premières lignes à la lecture de ton texte...et n'ai eu qu'une envie aller retrouver Léon pour mettre mon nez dans son cou!!!


     


    Des bisous

    18
    Lundi 22 Septembre 2014 à 02:21
    J'ai pleuré au bout de 2 phrases (merci les hormones de grossesse ^^)
    C'est une magnifique déclaration qui trouve un écho en moi et j'avoue me fait un peu peur...
    Je suis enceinte de Numerobis mon deuxième petit garçon qui doit arriver en décembre, son "grand" frère aura 16 mois à ce moment là...
    J'ai tellement peur de le "négliger", de ne pas arriver à prendre le temps, de ne pas m'émerveille autant...
    Mais merci de me faire voir que quoi qu'il se passe j arriverai à l'aimer autant....
    19
    Erika maravilha
    Samedi 27 Septembre 2014 à 13:41
    Voilà j'ai verser quelque larmes je vais le mettre sur le compte des hormones car j attend mon 3ème lol mais ta lettre m as énormément toucher car c'est mot par mot ce que j'ai ressenti et ressens toujours pour mon deuxième. Continue ton blog c'est super
    20
    cloé
    Samedi 27 Septembre 2014 à 20:39

    j'avais déjà lu le texte et je le relis quelques jours plus tard

    chaque soir, au moment du grand calin avant dodo, je sens le cou de mon fils et je pense à cette magnifique déclaration d'amour. alors je ferme les yeux et j'essaie d'imprimer ce moment à jamais

    je te remercie également car cette lettre était le point de départ d'un joli échange avec ma maman, sur la place des enfants dans nos coeurs, sur nos erreurs et nos envie de bonheur pour notre bébé. ça nous a touché toutes les deux et je tenais à te le dire!

    merci pour mon fils, merci pour ma maman et merci pour moi qui ait tellement peur d'en avoir un 2e et de me rendre compte que le temps a filé encore tellement plus vite!

    21
    Samedi 27 Septembre 2014 à 21:23

    Merci à toutes pour vos commentaires incroyablement touchants... Je n'ai pas beaucoup de mots pour exprimer ce que je ressens en vous lisant <3

    Un merci tout spécial à Cloé, j'ai lu ton témoignage avec beaucoup d'émotion, wahou ! Merci.

    22
    cherrymiel
    Vendredi 30 Janvier 2015 à 12:46

    Magnifique ce texte. J'ai pensé à mon Kylian et je me suis mise à pleurer. Je parcours votre blog depuis 10 minutes et il est extraordinaire. Vous avez le don de mettre du baume au coeur des gens. Merci et oui j'achèterais vottre livre. Bonne continuation

    23
    Vendredi 30 Janvier 2015 à 16:12

    Merci beaucoup Cherrymiel !

    24
    moitoutsimplement
    Mardi 17 Mars 2015 à 10:05

    Je n'ai pas l'habitude de laisser de commentaires sur les blogs... c'est même le tout premier...oops et il décrit toutes mes craintes... enceinte de bb2 avec le terme dans 2mois... ma première a eu beaucoup de temps... mais mes craintes sont nourries des remarques des gens... sans cesse à dire à Mistinguett "lâche ta mère... bientôt elle n'aura plus de temps pour toi... il faudra la partager " ce qui, me semble t il, augmente ses demandes de câlins... elle n'a que 2ans et nous lui expliquons tout... l'arrivée de son petit frère, les partages à 4, les moments à 4... bref il y a la crainte d'être moins disponible pour bb2 mais aussi les impacts sur ma première... bb2 n'est pas encore né que déjà on me propose de prendre la première pour "me soulager" quand son frère sera là... bref je retiens et j'essaierai de faire autant de photos que possible pour multiplier les souvenirs autant que l'amour se multipliera dans notre foyer... merci pour ce texte qui donne à réfléchir...

    25
    elisabeille
    Mardi 17 Mars 2015 à 10:19

    Très beau texte ! Merci de l'avoir partagé.

    Quelle maman ! et quel bébé, j'adore la photo :-) 

    26
    cloé
    Mardi 17 Mars 2015 à 10:20

    je m'en souviens tellement! il m'a profondément marqué ce texte, peut- être même plus que tu ne peux l'imaginer.... il parle de mes doutes, mes peurs d'aimer aussi fort un 2e bébé. il m'a aussi rassuré, sur tout l'amour qu'une mere peut donner à ses enfants. mon mari a pris part à la lecture et le dialogue était amorcé entre nous. la conclusion? oui nous aurons un deuxième enfant et oui, beaucoup plus tôt que prévu! nous sommes maintenant impatients d'agrandir la famille


    ce texte avait aussi été un début d'échanges avec ma mère. elle aussi à ressenti tout ça, pour moi, sa 2e. pour la 1ere fois, je  ne la voyais pas que comme ma mère mais comme une maman, comme le statut que j'occupe aussi maintenant. elle s'est posée ces memes questions. j'ai l'impression de mieux la connaitre


    enfin, ce texte, c'est ce qui m'a rendu tellement "ouverte" à tes dessins, ces petits bouts de vie qui me rende si heureuse. c'est tellement doux d'etre maman et c'est tellement important d'avoir une personne qui nous en fait prendre conscience

    27
    Cris
    Mardi 17 Mars 2015 à 10:22
    texte très touchant et tellement réel.
    Bien sur je l'ai ressenti, dès qu'il est né, j'ai été pris par ce sentiment de culpabilité... J'essaie de profiter de chaque instant en tête à tête, a 3, a 4. Je crée des moments doux pour tisser des liens forts et qui resteront dans nos cœurs. J'essaie de trouver des alternatives à cette fatalité....
    28
    Claire
    Mardi 17 Mars 2015 à 11:40
    Et voilà je pleure. Merci. Merci milles fois d'avoir partager cette lettre si intime avec nous. C'est tellement beau.
    29
    caroline
    Mardi 17 Mars 2015 à 12:45
    Depuis que j'ai ma deuxième, je me suis rendue compte que je lui accordait plus de temps qu'au premier du fait que je ne reprenne pas mon boulot. J'essaie de rattraper le temps perdu. En vain. Mais surtout je profite à fond de ce bébé qui grandit trop vite et qui sera grande soeur à même pas un an. Il sera alors temps de se reposer les bonnes questions....
    30
    Anaïs
    Mardi 17 Mars 2015 à 12:50
    Et voilà je pleure et pourtant je n'ai qu'une petite fille que j'adore mais le sait elle?
    C'est tres emouvant.
    31
    miam
    Lundi 23 Novembre 2015 à 14:58

    Bonjour Héloïse,

     

    je suis ta page mais n'avais jamais pris le temps de te mettre un mot.

    Bravo pour ta page, tes dessins très drôles... et qui sonnent si vrais... tes témoignages et articles intéressants même si loin de mes aspirations (l'école à la maison par exemple) mais qui donnent un éclairage inédit sur le sujet, qui ouvrent à la réflexion... merci donc !

    J'aime énormément cette lettre, je ne suis maman qu'une fois pour le moment... mais je suis une deuxième... et j'ai souvent/ longtemps eu le sentiment de compter moins que mon frère aîné. Même si les choses changent... aujourd'hui, alors que nous sommes trentenaires et parents à notre tour, il laisse ma mère sans nouvelles (cruauté des enfants parfois) et du coup, restant seule auprès d'elle, elle ne me fait plus sentir de différence... elle est aimante, enfin... même si au fond de moi, je pense que tout ça aura surtout été de la maladresse plus que du non-amour. Cette lettre fait donc du bien et me prépare aussi à être vigilante à mon deuxième enfant que je projette d'avoir prochainement. Ma fille aînée c'est mon souffle, ma vie, sa naissance le plus beau jour que j'ai vécu, j'ai donc peur de ne pas savoir/ pouvoir aimer autant un second enfant. Mais puisse la petite deuxième que je suis trouver l'énergie de le/la photographier autant que sa grande sœur, prendre du temps avec lui/elle et lui dire que je l'aime, encore et encore... de toutes façons, il n'est pas encore là mais je l'aime déjà !

    Ces mots pour ton petit sont si beaux, cette odeur nichée dans le cou, je vois tellement de quoi tu parles... merci à toi :)

    bises

    32
    perrine
    Lundi 23 Novembre 2015 à 15:23

    Chère Heloïse,

    je lis votre lettre, les larmes me montent aux yeux... je pleure... je continue à lire...

    pourquoi je pleure? comme je vous comprends... j'ai attendu des années avant d'avoir un enfant (finir les etudes, trouver un job stable, trouver un bon mari et surtout un bon papa) et ca y est, ma merveille est arrivé. il a maintenant 13 mois et je ne vis que pour lui... ma grossesse n'a été que de profiter et de préparer sa venue... il est né et tout était prêt. je ne sais pourquoi, je ne cesse de lui construire des souvenirs: le mitrailler de photos (10/15 par jour, tous les jours depuis 13 mois), les imprimer et réaliser des albums photos avec souvenirs des événements (je suis du genre à garder un bout des emballages cadeaux), de le gâter (achats de jouets, de livres, et tout ce qui pourrait le voir sourire) et de tout faire en fonction de lui (j'ai même pris un 80% )... et pourtant, je suis triste, triste de le voir préférer son père (quand il arrive, c'est son idole et il ne veut plus le lacher, ni revenir dans les bras de sa mère) et triste de le voir grandir et d'avoir l'impression de ne pas assez profiter de lui...

    je n'ai pourtant pas faire de baby blues mais je déprime seule dans mon coin... personne ne me comprend car ils disent tous que c'est la vie et qu'il préfèrera maman un autre jour, bientôt...

    et puis c'est vrai, il me sourit, il court vers moi (dans le trotteur) chez nounou quand j'arrive, il m’aime, ca se sent... mais je ne sais pas partager apparemment...

    moi je rêve toujours qu'il me préfère (aux autres) et que quand j'arrive, il hurle de joie... bref je suis jalouse... je suis une maman possessive, une maman exclusive... telle une louve avec ses petits...

    j'aime mon fils et ca personne ne peut imaginer à quel point...

    comme je vous comprends...

     

    une maman "trop" <3

    33
    rider
    Mardi 24 Novembre 2015 à 21:44
    Je me sens proche de ce texte. Cela m'a fait repenser à plein de choses. Et je n'ai qu'un enfant qui comme ezra est tres discrey bébé puis encore maintenant ms c un faux calme. Mais jai l-impression qui sente que ça ne va pas et dc ne se manifeste pas. En tt cas c dur de sortir du baby blues et de la déprime et de ne pas culpabiliser.
      • rider
        Mardi 24 Novembre 2015 à 21:46
        Heureusement pour moi j'ai la famille et amis qui m'ont aidé.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :