• Le pouvoir des mots

  • Commentaires

    1
    Orely
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:14

    on sous estime bien trop l'impact de nos paroles sur nos enfants! 

    Cela dit, j'ai essayé avec: dépêche toi mon polytechnicien préféré...... mais, pour le moment il veut être distributeur de prospectus! 

    2
    Nolven
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:21

    ma grenouille d'amour ou mon p'tit chat ça va encore sarcastic? Mais c'est vrai que ma grande soeur qui est assistante maternelle me la toujours dit: "Les enfants comprennent tout ou presque tout."

    3
    chaouette
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:39
    Euh... j'appelle les enfants d'mes amis ma ptite poule ou mon pti poulet... vous pensez que ca va causer un problème ? Vais-je avoir un zeuf un beau matin ? Lol
    4
    cecilia
    Mardi 22 Juillet 2014 à 10:47

    Chez moi aussi ca marche comme ça, "mon petit garçon chéri", "très gentil", "bravo, très fort"


     

    5
    Pincemipincemoi
    Mardi 22 Juillet 2014 à 12:37
    Ma belle-mère surnommait sa nièce "poison" depuis ses 4ans... elle l'est devenue :-/ (ado exécrable et rebelle)! Elle était pourtant adorable mais très nerveuse ce qui lui a valut ce nom. J'ai tjs trouvé ça horrible! Moi je lui disais en cachette qu'elle était belle, gentille...ms je la voyais pas assez souvent pour réussir à l'en persuader. Les gens sont cons...
    6
    vivi
    Mardi 22 Juillet 2014 à 13:17
    Moi j'aime pas quand on leur dit "t'es pas beau" ou "t'es vilaine" quand ils boudent.
    Pour les petits surnoms, j'essaie mais parfois c'est dur avec "mon petit râleur" de 5 ans qui nous prouvent chaque jour que la crise d'ado est un mythe et commence beaucoup plus tôt! Lol
    En tout cas on essaie!!
    7
    mpmio
    Mardi 22 Juillet 2014 à 13:32
    à mon stücky, je ne dis jamais t'es pas gentille, ou t'es méchante, il m'arrive de dire ce que tu viens de faire n'est pas gentil, n'est pas agréable pour les autres ! par contre je lui dis souvent que je suis fière d'elle (d'ailleurs elle me le dis aussi ! )
    8
    Mardi 22 Juillet 2014 à 14:43
    Lou Pine

    Je suis parfaitement d'accord!
    C'est vrai qu'on est nous-mêmes tentés d'affubler Progéniture de surnoms pas ordinaires, mais jamais péjoratifs.
    De même, je me suis battue plusieurs semaines contre sa nounou qui avait tendance à lui dire qu'il n'était pas gentil, voire carrément méchant... 
    Un enfant se construit autour de ce que son entourage lui reflète : si on lui dit qu'il est méchant, il ne peut pas se vexer ou passer outre : il intègre qu'on le voit comme méchant, et n'a qu'une envie : satisfaire l'adulte en lui montrant qu'il a raison, qu'il est méchant.

    Lui indiquer que son comportement est inadapté, "mauvais" ou autres, c'est important, mais en mettant bien l'accent sur le fait que c'est son comportement qui est jugé, pas sa personne propre.

    Mais hélas, il est tellement facile de dire "tu es" plutôt que "ton comportement est"...

    9
    Mardi 22 Juillet 2014 à 15:09

    @ Orely, rien n'est encore perdu, il faut persister ! ;)

    @Nolven, il y a une grande différence entre des petits surnoms affectifs et des surnoms péjoratifs :) Et oui, les enfants comprennent beaucoup plus que ce qu'on croit !

    @ Chaouette, hahaha ! Qui sait ? ;)

    @ Cécilia, c'est important d'encourager leurs efforts, on fait pareil chez nous :)

    @ Pincemipincemoi, ça c'est vraiment dommage :( Et malheureusement ce n'est pas la seule qui aura grandi dans un univers où elle aura été rabaissée par son entourage - parfois les proches ne se rendent pas compte de l'impact de ce qu'ils disent ! 

    @ Vivi, tout à fait d'accord, quand ils boudent, tant pis pour eux, ils boudent - pas la peine d'en rajouter une couche. J'espère que la crise d'ado précoce veut dire qu'il n'aura pas de crise d'ado plus tard ;)

    @ mpmio, super :) Ca me fait penser à William qui m'a dit ce matin quand j'ai mis sa casquette pour rigoler : "t'es beau, maman !" haha

    @ Lou pine, merci pour ce commentaire. C'est tellement vrai ! On explique aussi à William quand il fait une bêtise que "ça, ce n'est pas gentil" - mais jamais que lui n'est pas gentil. 

    10
    Julie
    Mardi 22 Juillet 2014 à 22:29
    Hello !
    Bon je vais arrêter d'appeler mon titi "ma tornade" !! Ça le calmera peut être !!
    Mais en même temps mon papa m'appelait "graine d'ortie" quand j'étais petite et un peu casse pied, (referene a une serie tv de l'epoque je crois) ça ne m'a pas perturbée je pense.
    En même temps il m'a aussi appris que si je voulais et que je bataillais pour, je pourrais faire tout ce que je voulais dans la vie... Ça pour le coup je voudrais le transmettre a mes enfants !
    Merci pour cette réflexion, c'est vrai qu'ils enregistrent tout, on a parfois tendance a oublier !
    11
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 00:10

    @ Julie, parfois on ne se rend pas compte de l'impact que ça peut avoir. On croit qu'on appelle nos enfants d'une certaine façon parce que eux sont comme ça, mais en fait, est ce qu'ils ne sont pas comme ça parce qu'on les appelle de cette façon ? Ça doit certainement jouer, et le but de cet article était surtout d'amener les parents à réfléchir - je suis contente si c'est le cas !

    12
    Céliva
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 05:41

    Pareil ici on essaie ce que j'appelle une "éducation positive": on le félicite et le valorise beaucoup, et on évite de l'accabler quand il fait des bêtises (ce qui ne veut pas dire qu'on le gronde pas, juste qu'on ne lui parle pas pendant 3 semaines de "cette fois-là où il a pas été sage").

     

    Le plus dur reste de s'imposer face à la famille adepte d'une éducation "à l'ancienne" et des phrases toute faites:

    "T'as vilain/pas beau/pas gentil/méchant" (rayez la mention inutile)

    J'ai même halluciné avec une orthoptiste qui face à mon petit garçon de deux ans un peu récalcitrant lui a fait une longue tirade sur le thème "tu est un petit bébé !!" (Celle là elle est pas près de nous revoir...).

     

    Après j'avoue ça nous empêche pas de l'appeler "le monstre" mais jamais devant lui.

    C'est plus un truc qu'on râle dans l'oreiller le matin quand il se réveille en pleine forme à 5h45 des lendemains de bringue genre "le monstre est réveillé" (généralement accompagné de réflexions philosophiques telles que "pourquoi on a fait un enfant déjà ?" et "je suis sûre qu'on pourrait le vendre un bon prix"). 

     

    Bref, on est pas des parents parfaits mais on le vit plutôt bien ;)

    13
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 10:52

    On lui a choisi un prénom qu'on aime pour pouvoir l'employer tout le temps ! 

    Et en effet, les mots ont un fameux pouvoir, donc on lui dit souvent qu'il est sage et intelligent, et même si il vit parfois des crises, à 20 mois c'est bien normal, on n'a pas à s'en plaindre. 

    C'est toujours mieux qu'il ait une image positive de lui, maintenant pour les félicitations, on les fait plutôt descriptives, et on préfère la formule : "tu peux être fier de toi", à "je suis fière de toi". Mon fils n'a pas besoin de faire des choses extraordinaires pour que je sois fière de lui, je suis fière de ce qu'il est, ce qu'il fait est moins important !

    De même que je trouve plus crucial de valoriser l'effort que le résultat, c'est à l'inverse de l'habitude dans la société, et pourtant c'est cela qui est important !

    14
    Mardi 29 Juillet 2014 à 09:44

    J'adore ce billet, je suis tout à fait d'accord avec toi! Je suis révoltée quand j'entends des personnes parler de leu enfant en disant le monstre, l'affreux etc. Ou alors quand ils disent "t'es pas beau quand tu pleures!"...

    Déjà, ça fait de la peine à l'enfant, c'est pas cool, en plus ça le met en opposition avec ses parents qui ne le comprennent pas...

    Ce qui est dommage, c'est que les parents n'ont généralement pas de mauvaises intentions...

    15
    Lundi 4 Août 2014 à 12:48

    Cette image représente ça tellement bien !

    Je m'éfforce de ne pas dire des trucs du genre "t'es méchant, ect ect" c'est parfois dur mais j'y arrive.

    Quand Petitam fait des bétises à répétition et que je m'énerve, il s'enerve encore plus. Au bout d'un moment je souffle un bon coup et lui dit "allez mon amour, je suis désolée de m'être emportée mais je ne suis pas contente que tu ai fait tel ou tel chose,on se fait un gros calin et on recommence du bon pied. Ca marche à chaque coup. Il se calme, je me calme et c'est de nouveau l'amour fou.

    C'est dur de faire entendre ça au papa et à certaines personnes de la famille... On me dit que je me laisse marcher dessus.

    Ma tante par exemple appelle Libellule (3 mois) "Petite Peste" ou dit à Petitam "t'es vilain""t'es méchant""si tu ne me dis pas bonjour alors je ne viendrais plus te voir", après elle s'étonne qu'il ne l'écoute pas...

     

     

    16
    Alexia w
    Mardi 9 Septembre 2014 à 10:41
    Moi je l'appel mon champion ou mon David Beckham (car mon fils est un beau gosse comme lui mdr ). Ça va si il se transforme en l'un ou l'autre ça ira. Lol.
    Il y a aussi mon petit chat ou petit ouistiti hihi
    17
    Lundi 3 Novembre 2014 à 09:01
    drole de maman

    Tellement vrai!... Les étiquettes que l'on colle aux enfants font de vrais dégâts, ça les encourage à confondre leur comportement avec leur identité... ce qui beaucoup d'adultes font encore (pour eux-même) une fois devenu grand. Voici une vidéo où j'explique comment détacher le comportement de l'identité: http://www.droledemaman.com/comment-reagir-face-aux-coleres-de-vos-enfants/

    18
    Pinson Gourmand
    Samedi 4 Avril 2015 à 09:01

    Bon je vais arrêter d'appeler mes enfants "mes petits asticots" :-( 

    Ceci dit comment ça se passe quand les parents sont séparés et que l'un des deux est adepte de ce genre de langage "tu es puant" par exemple :'(

    En ce qui me concerne je reste la plus vigilante possible quand au vocabulaire que j'emploie quand je suis avec mes deux petits bouts mais quand ils sont avec leur papa ce n'est plus le cas...

    De plus mon Petit Roi Breton (celui là de surnom je le garde ;-) ) qui est sourd n'a pas besoin des mots pour percevoir le négatif qui vient des personnes qui l'entourent et si moi je travaille sur moi pour que mon corps et mon visage envoient les bons messages, ce n'est pas forcément le cas pour les autres adultes qu'il côtoie.... 

    19
    frenegonde
    Samedi 4 Avril 2015 à 11:04
    Coucou, moi j les appelle Crapaud (le grand) et Minus (le petit)... Je devrais peut être arrêter
    20
    Dimanche 5 Avril 2015 à 10:00

    Merci pour tous vos commentaires et témoignages :) Ici on reprend les personnes qui donnent des surnoms plutôt négatifs, juste en disant par exemple sur le ton de la rigolade "non, ce n'est pas vrai, ce n'est pas un petit monstre" puis en se tournant vers William "tu es un gentil garçon, pas vrai ?" Même si les gens ne relèvent pas toujours, au moins William nous entend dire le contraire :) 

    21
    aurélia
    Mardi 8 Septembre 2015 à 17:57

    Ma lutte tout l'été pour que la famille arrête de s'acharner sur mon deuz... vraiment très très dur! " l'aîné était tellement plus ci ou plus ça ! blablabla " " comment ça faut pas les comparer? on peut bien comparer si y en a un qui fait mieux non? " " mais quel pénible! mais quel caractériel ! etc etc " devant l'enfant .... La deuxième semaine j'ai pleuré , je n'en pouvais plus de demander à tout le monde d'éviter de commenter sans arrêt en négatif les comportements de mon enfant , qui était de plus en plus mal et qui avait de plus en plus de comportements inappropriés... Je ne referai plus de vacances avec une telle promiscuité , je voudrais juste que tout le monde voit que mon enfant n'est pas méchant, qu'il a besoin d'attention, qu'il a toujours été beaucoup moins sécure que son frère et que déjà une de ses grands mères à la maternité avait commencé à dire qu'il était nettement moins éveillé que son aîné au même âge.... Quelqu'un m'a dit que si nous parents étions conscients de tout ça et luttions contre, on était sur la bonne voie .... Alors j'y crois !

    22
    Emma
    Jeudi 26 Novembre 2015 à 09:33

    Magnifique illustration qui met clairement le doigt sur le pb

     

    23
    Ségo
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 01:54

    Inspirant ! Depuis que je suis tombée sur ce dessin, il "pop" tout seul dans ma tête quand la colère maternelle fait monter des noms d'oiseau à destination de mes enfants :-p ..et me fait me retenir de les dire ! Bravo et merci ! SP

    24
    Manon
    Lundi 2 Janvier à 17:23

    Bonsoir, je trouve votre illustration très intéressante. Je suis éducatrice en crèche, et pendant une réunion nous allons parler du pouvoir des mots. Je me demandais si je pouvais l'utiliser afin d'illustrer mon propos. L'image ne sera diffusée que pendant la réunion, avec le nom de votre blog, si vous m'en donnez l'autorisation.

    Je vous souhaite plein de bonheur pour cette nouvelle année 2017, avec vos 4 enfants et votre mari.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :