• Ce que je dis vs ce qu'ils entendent

    Pin It

    1 commentaire
  • C'est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur, parce que comme beaucoup de familles aujourd'hui, on était tombés dans l'excès. Les enfants avaient TROP de jouets. On n'avait pas consciemment voulu qu'ils en aient autant, mais ils se sont très vite accumulés : les jouets qu'on achetait pour les anniversaires et Noël, ceux qu'on nous offrait, ceux pour lesquels on craquait dans les magasins, ceux qu'on récupérait d'âmes généreuses qui avaient pensé à nos enfants, ... Et tous les jours, c'était la même scène : les enfants sortaient tous les jouets, ils jouaient quelques secondes avec, puis ils se lassaient. Et on se retrouvait avec un bazar monstre et des enfants qui ne savaient pas quoi faire.

    Un jour, j'en ai eu marre. J'avais l'impression de passer mes journées à ranger derrière eux, tout en sachant qu'il faudrait recommencer le lendemain. Alors, après m'être occupée des vêtements, je me suis attaquée aux jouets.

    On a été choqués de constater que la moitié des jouets qu'on gardait étaient incomplets, abîmés, ou cassés ! La moitié est partie à la poubelle, une autre moitié a été donnée à un "charity shop". On a gardé uniquement les quelques rares jouets avec lesquels ils jouaient régulièrement qui étaient en bon état. Pour se donner un but, on avait décidé que tous leurs jouets devaient rentrer dans un coffre. J'avais partagé cette image sur instagram :

     

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

     

    Tous les jouets rentrent dans le coffre de gauche, donc. Enfin, tous, sauf le toboggan à voitures qu'on range généralement juste à côté. Et c'est sans compter les jeux de société et le matériel créatif, alors voici un petit tour complet de ce qu'on a à la maison :

     

    Je commence par l'intérieur du coffre : 

     

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

    C'est tout en vrac à l'intérieur, mais au moins, les enfants savent où ranger leurs jouets ! Ils ont quelques déguisements, une poupée, quelques voitures, quelques aimants de construction, un lecteur CD, et d'autres petits jeux auxquels ils tiennent et avec lesquels ils jouent souvent. Car oui, miracle ! Depuis qu'on a grandement réduit le nombre des jouets, les garçons sont attachés à ceux qu'ils ont et jouent beaucoup avec. Ceux-là, on les garde, parce qu'ils servent.

     

    Voici le reste de nos jeux :

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

     

    Ce que vous voyez sur l'étagère du haut, c'est le matériel créatif : peinture, feutres, crayons, colle, papier, ... Dans le tiroir du milieu, il y a les jeux de société pour lesquels ils sont encore trop petits. Dans le tiroir du bas, les jeux de société auxquels ils ont libre accès.

     Il y a aussi une douzaine de peluches éparpillées un peu partout dans la maison.

    Et c'est tout ! Maintenant, notre point faible, c'est la bibliothèque. On est tous FANS de livres. Je vous présente... (roulement de tambour...) la bibliothèque familiale ! 

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

    Comme vous pouvez le constater, on a beaucoup de livres :) Mais ce sont des livres qu'on lit souvent et qu'on aime vraiment, et dont on ne veut pas se débarrasser. Aucun scrupule, on a fait le choix de garder uniquement ce qui nous servait régulièrement ; pour une autre famille il pourrait s'agir de jeux de construction, pour nous il s'agit surtout de livres. Et encore, on a quand-même bien réduit leur nombre, puisqu'on ne garde que nos préférés. On continue à faire le tri de temps en temps et on donne ceux qu'on ne lit plus (ou qu'on prend moins plaisir à lire) à la médiathèque.

     

    Tout ce beau petit monde (coffre à jouets, jeux de société, livres) se trouve dans notre salon. Alors, à quoi ressemble la chambre des garçons ? Je vous montre.

     

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

     

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

     

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

     

    Bon, c'est l'état de la chambre quand elle est rangée :) J'ai le même modèle d'enfants que tout le monde : ils aiment éparpiller leurs jouets un peu partout. Par contre, même complètement en désordre, il nous suffit de cinq minutes pour la ranger à nouveau. On ramasse les livres (qui finissent souvent par terre), les pyjamas (qui s'envolent comme par magie), les coussins et les couettes (qu'ils aiment bouger pour faire des cabanes), et voilà !

    Nos enfants ne manquent pas du tout de jouets. Ils ont tout ce qu'il faut pour s'amuser. Ils aiment et prennent soin de ce qu'ils ont. Ils rangent facilement. Et comme la même règle s'applique pour les vêtements et pour les jouets ("un dedans, un dehors"), ils sont heureux de choisir un jouet à donner pour faire de la place à un nouveau. 

     

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

     

    Vous êtes nombreux à m'avoir demandé comment avait réagi notre entourage... Je n'ai pas l'impression d'avoir eu de souci particulier à ce niveau-là. Au contraire, nos familles ont plutôt été contentes de soutenir ce choix de ne pas accumuler. Pour les anniversaires et Noël, on offre en général un cadeau matériel à chacun (si on sait que c'est quelque chose qu'ils veulent vraiment ou avec lequel ils prendront plaisir à jouer), quelques livres, et sinon on privilégie les cadeaux non matériels (sorties, expériences, tout ça.) Nos familles et amis aiment aussi leur offrir des cadeaux "temporaires", c'est-à-dire des cadeaux matériels qui ne dureront pas et donc qu'on n'aura pas besoin de garder (comme des autocollants par exemple).

     

    Et le bonus ? Les enfants ne s'ennuient plus !

     

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

    On a une table hein ? Mais c'est bien plus rigolo de jouer par terre !

     

    La maison est beaucoup mieux rangée qu'avant, les enfants font plus attention à leurs affaires, ils rangent plus facilement, ils savent mieux s'occuper, ils ne réclament plus dans les magasins, ... bref, que du positif !

     

    On entend souvent des parents qui soupirent après une bonne séance d'ouvrage de cadeaux d'anniversaires, alors que leur enfant s'éclate avec le carton d'emballage et que le jouet qu'il contenait repose à côté : 

    "Ah la la... A quoi ça sert de leur offrir des jouets alors qu'ils s'amusent avec un rien ?"

    La remarque est souvent faite sur le ton de la rigolade, et pourtant, quelle vérité !

     

    Être une famille minimaliste - 2. Les jouets

    Pin It

    18 commentaires
  • Le syndrome "je t'aime mais laisse-moi tranquille"

    Pin It

    5 commentaires
  • Pin It

    3 commentaires
  • Il y a deux ans, Mat et moi avons commencé un processus de désencombrement de notre maison. Il nous a fallu une année entière avant d'arriver à un point où on était satisfaits de ce qu'il nous restait. Enfin débarrassés des affaires qui s'empilent ! Aujourd'hui, on est heureux d'être devenus une famille minimaliste. On y trouve tellement d'avantages !

     

    - Plus de place

    - Moins de désordre (je vous rassure, le désordre existe quand-même avec 4 enfants, mais il est moindre !)

    - Plus rapide à ranger et à nettoyer

    - Moins d'argent dépensé

    - Et surtout, surtout, ça nous a libéré du temps pour profiter en famille !

     

    Souvent, quand on parle de minimalisme autour de nous, les gens sont étonnés et curieux. C'est vrai que la société d'aujourd'hui nous pousse tellement à consommer que c'est devenu normal d'avoir beaucoup (trop) et qu'on a du mal à imaginer un mode de vie différent. Je le sais, parce que c'était le cas pour nous il y a quelques années. Il y a beaucoup de choses dont on était persuadés avoir besoin, mais dont on ne remarque même pas l'absence maintenant. Finalement, beaucoup de ces "nécessités" n'étaient que du superflu...

    Comme le sujet a l'air de vous intéresser, je vous propose une petite série "Être une famille minimaliste" pour vous donner un petit aperçu de notre mode de vie et répondre à vos questions. Je commence en vous montrant notre dressing !

     Être une famille minimaliste - 1. Le dressing

     

    Eh oui, la totalité des habits de toute la famille rentrent dans ce dressing. Sur les photos, il ne manque que les habits qu'on portait et les quelques (peu nombreux) qui étaient en machine.

    Sachant que ce dressing comprend aussi les draps des enfants et les habits qui sont trop petits pour Nino et encore trop grands pour Eden (donc qui ne sont pas portés en ce moment).

    Chacun a un espace qui lui est dédié pour ranger ses habits, mais il arrive que les enfants se les partagent (Nino porte du 2 ans et du 3 ans, Ezra du 3 ans et du 4 ans, et William du 4 ans et du 5 ans.) Voici comment c'est organisé :

     

    Être une famille minimaliste - 1. Le dressing

     

    Quand on a commencé le tri l'année dernière, on s'est d'abord débarrassé des habits qui n'étaient plus à notre taille, de ceux qui étaient en mauvais état, puis de ceux qu'on portait rarement. La dernière étape (la plus difficile) a été de sélectionner encore quelques habits dont on pensait pouvoir se passer pour ne garder vraiment que nos préférés. Il ne faut pas croire que ça a été facile, mais on se rend compte aujourd'hui que ça nous a bien simplifié la vie. Et ça ne veut pas dire qu'on ne s'achète jamais d'habits ; on aime trouver de nouvelles pièces et on profite généralement du changement de saison pour s'acheter du neuf... Comme tout le monde finalement, sauf que chez nous le principe est clair : à chaque nouveau vêtement acheté, on se débarrasse d'un autre. On n'ajoute pas, on échange. Ca nous fait réfléchir sur nos achats ("est-ce que j'aime assez cette petite robe pour l'échanger contre la bleue ?") et ça nous évite de nous retrouver encore avec un tas de vêtements qu'on a à peine l'occasion de porter. Pour les enfants, c'est pareil !

    Et pour le linge : un panier par couleur (blanc, couleurs, noir) pour faciliter le passage en machine. Les machines sont moins fréquentes qu'avant. On reporte plus facilement nos habits avant de les mettre au sale (bon, avec les enfants, ils se salissent quand-même rapidement)

     

    Rien que pour vous, j'ai même fait un petit inventaire.

     

    Les garçons ont environ :

    - 6 pantalons

    - 10 t-shirts manches courtes et longues confondus (+ 2 chemises)

    - 5 pulls

    - 1 ensemble de sport

    - 3 pyjamas

    - 8 caleçons et 8 paires de chaussettes

    - + 2 salopettes pour Nino.

     

    Eden est celle qui a le plus de vêtements, parce qu'on la change plus fréquemment :

    - Une quinzaine de pyjamas

    - Une quinzaine de bodies

    - 2 collants

    - 2 robes

    - 2 ensembles

    - 3 pulls

    - 5 leggins / sarouels

    ... Mais d'ici quelques semaines, l'inventaire sera certainement différent... (C'est que les bébés grandissent tellement vite !)

     

    Voilà pour nous ! Je ne pense pas qu'il y ait un nombre spécial de vêtements à avoir pour se considérer minimalistes... L'idée est simplement de garder uniquement les habits qui sont portés régulièrement, assez pour pouvoir alterner entre les machines, mais pas plus.

     

    Vous en êtes où chez vous ?

    Est-ce que votre armoire déborde à craquer ou au contraire, vous contentez-vous du minimum ?

     

    Et de quel aspect du minimalisme aimeriez-vous que je parle la prochaine fois ?

    Pin It

    59 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires